Page d'accueil Slider

Initiative solidaire

Un système de livraison pour les commerçants en collaboration avec la CJM

Pour minimiser la déflagration économique causée par la fermeture des petits commerces locaux, liée à des raisons sanitaires évidentes, la plateforme locale d’achats et de vente en ligne « Achetez en Pays de L’Aigle » a été mise en place sur le territoire du Pays de L’Aigle. L’occasion pour les habitants de continuer d’acheter local et de soutenir le commerce Aiglon.

Le système de « click and collect » qui s’est ainsi développé, permet à chacune et chacun depuis la plateforme de commander ses achats en ligne et de les récupérer en boutique ou par un système de livraison.

Pour compléter cette démarche, la Ville de L’Aigle mettra à disposition un véhicule électrique des services techniques pour assurer la livraison, ainsi qu’un local dans la Galerie du Cadran pour en faire un lieu de stockage des marchandises.

Philippe Van-Hoorne, Maire de L’Aigle accompagné de Cécile Lebarbey et des jeunes de la CJM.

Le système de logistique et les livraisons seront assurés par des jeunes (18-25 ans) ayant intégrés la coopérative jeunes majeurs (CJM)* des suites de l’appel à projets de la Politique de la Ville du quartier de la Madeleine.

Accompagnés de partenaires locaux, ils ont pour objectif de construire un projet d’activités s’inscrivant dans un marché local pour un coût total de 61 800€. Subventionné grâce à l’appel à projet (5 000€), par les bailleurs sociaux (20 000 €, dans le cadre de la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine qui entraine l’abattement de 30% sur la base d’imposition à la taxe foncière sur les propriétés bâties dont bénéficient les bailleurs sociaux pour les logement situés sur le quartier de la Madeleine, en contrepartie de la mise en œuvre d’actions contribuant à améliorer la qualité de services aux habitants du quartier), et également d’autres financeurs.

Local éphémère de la Coopérative Jeune Majeurs situé à l’espace du Cadran.

Les Aiglonnes et les Aiglons bénéficieront de ce service gratuitement dans un rayon de 20kms autour de L’Aigle. Pour le moment, la date de lancement du système de livraison n’est pas fixée.

La CJM s’associe au projet de soutien de la Ville, acte marqué par la signature d’une convention avec la Mairie de L’Aigle.

L’action est double et le projet commun. Avec cette opération, la Ville de L’Aigle poursuit ses actions solidaires en faveur des commerçants du centre-ville et affirme sa volonté de faire du tissu commercial local un partenaire privilégié. Elle contribue également à accompagner les jeunes vers l’insertion à l’emploi.

  • La coopérative jeunes majeurs (CJM)

La coopérative jeunes majeurs (CJM) est un projet de formation à l’entrepreneuriat coopératif pour des jeunes (18-25 ans). A travers ce dispositif, il s’agit de stimuler l’esprit d’entreprendre des jeunes, de leur donner confiance en valorisant leurs compétences et leur employabilité.  

Entre expérience pratique de l’entrepreneuriat coopératif et formation aux principes de commerciaux et de logistique, la CJM est un excellent tremplin pour se lancer dans leur vie professionnelle.

Les jeunes créent leur coopérative, font l’apprentissage de la coopération et de l’entrepreneuriat, réalisent des prestations sur leur territoire, assument la gestion de l’activité et la répartition des ressources générées. Ils acquièrent des compétences, de l’assurance et se rendent positivement visibles sur leur territoire, favorisant l’employabilité et/ou leur donnant le goût d’apprendre.

Les jeunes sont encadrés par Cécile Lebarbey, avec l’appui des conseillers de la Mission locale. Également accompagnés par deux animateurs, soutenus par un réseau d’acteurs et en lien avec des entreprises locales, les jeunes construisent collectivement un projet d’activités s’inscrivant dans un marché local. Ils sont amenés à échanger, débattre, définir ensemble l’offre, la démarche de commercialisation, les modalités de prospection puis à les mettre en œuvre. Ils doivent également gérer leur structure, tant en termes de ressources humaines que de moyens économiques.

Laisser un commentaire